Bienvenue sur www.antoinelam.fr
Bienvenue sur www.antoinelam.fr

" Le futur est une porte, le passé en est la clé. " (Victor Hugo)

 - Du XIXe siècle au XXIe siècle, de la Chine à la France, en passant par le Cambodge et ailleurs ! -

 

Drapeau (1890-1912) de la Chine impériale (1644-1912)

 

Mes arrières-grands-parents sont nés sous la dynastie Mandchoue, ainsi que ma grand-mère paternelle et mon grand-père maternel !

 

Drapeau (1912-1928) dit de la République de Chine (1912-1949).

Le Drapeau à cinq couleurs dit "les peuples rassemblés" (Hans, Mandchous, Mongoles, Huis et Tibétains).

 

Certains de mes grands-parents seraient nés au début de la République instaurée par le Docteur Sun Yatsen considéré comme le père de la Chine moderne !

 

- Mes arrières-grands-parents en Chine, de l'Empire à la République, du 19e au 20e siècle - 

 

Mon arrière-grand-père paternel, illustre médecin teochew du 19e siècle a connu la natte de l'Empire chinois sous la dynastie mandchoue Qing (1644 à 1912).

 

Ce fut, en effet, en 1621, que Nourhachu (le khan Nurhaci), le conquérant mandchou, imposa la natte aux Chinois lors de la prise de la ville de Leaouyang et cette "tradition" a duré trois siècles.

 

A ma connaissance, deux de ses enfants dont mon grand-père paternel sont également médecins.

 

Cette photo de mon arrière-grand-mère paternelle daterait également de l'époque de la Chine impériale au 19e siècle.

 

Tenue traditionnelle dans une Chine en mutation qui deviendra une République en 1912 !

 

Drapeau (1928-1949) de la République de Chine (1912-1949). Ce drapeau sera utilisé par Taïwan de 1949 à nos jours.

 

Une grande partie de ma famille a quitté la Chine pour l'Indochine pendant la Seconde guerre mondiale et avant l'exil dans l'île de Formose du gouvernement de Tchang Kaï Tchek, beau-frère de Sun-Yatsen.

 

Tchang, le dernier Président de la République de Chine sur le continent devient le premier Président de la République à Taïwan tandis que sa belle-sœur, sœur de son épouse, la veuve de Sun-Yatsen, Son Qingling restée en Chine continentale assurera de hautes fonctions dans la République Populaire de la Chine maoïste (Présidente de la République par intérim de 1968 à 1972, chef de l'état par intérim de 1976-1978, présidente honoraire en 1981).

 

Le 1er octobre 1949, la Chine devenue celle de Mao Zedong devient la République Populaire de Chine.

 

Ce drapeau est utilisé de 1949 à nos jours pour la Chine continentale !

La Chine est un des cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l'O.N.U. En 1971, les représentants de la République Populaire de Chine (Pékin/Beijing) remplacent ceux de la République de Chine (Taipei) dans toutes les institutions de l'Organisation des Nations-Unies !

 

 

- Mes grands-parents, de la Chine au Cambodge, à la fin du 19e siècle au 20e siècle - 

 

Mes grands-parents tant maternels que paternels ont émigré de la République Chine au royaume du Cambodge dans les années 1940. 

Sur cette photo, mon grand-père paternel, le Docteur Lam Yang, médecin de l'hôpital chinois de Phnom-Penh au royaume du Cambodge est devant une ambulance Peugeot 202 UH, véhicule français produit entre 1938 et 1949, avec un intitulé en français et un autre en chinois traditionnel.

 

 

Ma grand-mère paternelle issue d'une famille de la bourgeoisie chinoise et de propriétaires terriens est née en Chine au début du 20e siècle à la fin de la Chine impériale. Elle était institutrice et maniait avec beaucoup d'art la langue chinoise et spécialement le teochew littéraire ! 

 
Un seul de ses enfants est né en République de Chine, les autres dont mon père le sont au Royaume du Cambodge. 
 
Elle sera la seule de mes grands-parents à avoir connu la France et y avoir vécu de nombreuses années.

 

Des décennies avant moi, mes grands-parents paternels (puis ma mère) ont visité le site d'Angkor Wat à  8 km au nord de la ville de Siem Rap au Cambodge !

 

Angkor Vat ou Angkor Wat est le plus grand des temples et le plus grand monument religieux au monde. Il fait partie du complexe monumental d'Angkor au Cambodge. Il fut construit par le roi khmer Suryavarman II au début du 12e siècle à Yaśodharapura (Angkor actuel) capitale de l'empire khmer en tant que « temple d'État » et éventuel mausolée. 

 

La vie de mon grand-père maternel est incroyable !

 

Il est le plus âgé de mes grands-parents et est sûrement né dans la Chine Impériale, à Puning dans la province du Guangdong.

 

Jeune travailleur teochew, pour un cas de force majeure, il a du quitter subitement, seul et sans valise dans sa jeunesse la République de la Chine nationaliste pendant la Seconde guerre sino-japonaise, conflit militaire qui dura de 1937 à 1945, pour une lointaine destination dans le Sud Est asiatique : le Royaume du Cambodge ! 

 

Dans ce protectorat français, mon grand-père a prospéré dans le commerce du textile. Il a eu de nombreux enfants.

 

Son frère cadet qui s'est marié avec une vietnamienne au Cambodge, habitait avec sa famille dans une jonque et mon grand-père a décidé d'accueillir la cousine de ma mère pour qu'elle ait une éducation citadine. C'est d'ailleurs cette dernière que j'ai retrouvé à Phnom-Penh en 2004, ainsi que ma propre cousine germaine.

 

Face aux tensions à Phnom-Penh en 1973, mon grand-père est finalement parti avec ses deux plus jeunes filles encore mineures à Macao, alors colonie portugaise, pour les protéger des exactions militaires naissantes au Cambodge.

 

Puis finalement, sur conseil de ses filles, il a décidé de rejoindre sa famille chinoise en 1978 dans une Chine continentale devenue la République Populaire de Chine depuis 1949.

 

Pendant son long exil de plus de trente ans à Phnom-Penh au Cambodge où il a fondé une nouvelle famille et prospéré dans le commerce du textile, il a pu faire construire à Puning dans le Guangdong en Chine une maison traditionnelle dite des "quatre lingots d'or" avec une terrasse intérieure à ciel ouvert pour sa famille de Chine. Je me souviens encore des manguiers dans son jardin avec beaucoup d'émotion lors d'un de mes séjours en Chine !

 

En 1978, alors qu'une de ses filles nous a rejoint en Normandie et que l'autre est partie se marier à Hong-Kong, mon grand-père maternel s'est décidé de partir rejoindre sa famille chinoise et de vivre dans cette maison dans ce petit bourg de Chaoshan où son cousin et d'autres familles portant le même nom de famille que lui (Tian, Dien ou Chang, signifiant champ ou parcelle de terre) ont décidé de faire construire leur maison. Devenu le patriarche de son village chinois, sa maison était grande ouverte aux voisins pour la dégustation de thé traditionnel ! J'ai eu la chance de revoir en 1992 mon grand-père maternelle. A plus de 90 ans, il rêvait de découvrir la France. La dernière fois que je suis allé en 2012 dans ce village devenu un quartier de la cosmopolite ville-district cantonaise de prés de deux millions d'habitants , mon jeune petit-cousin m'a emmené en scooter visiter un temple teochew et revoir cette maison traditionnelle que son père a mis en location en partie et utilise une pièce pour ses activités de radiologie médicale. Mon cousin héritier de cette maison a préféré vivre dans un immeuble plus moderne de Puning en Chine  tandis que son frère cadet autrefois marié à une Shanghaienne est parti à vivre à Pékin. Les enfants de ce dernier seraient partis étudier aux États-Unis... 

 

Les descendants de mon grand-père maternel qui a eu huit enfants, deux chinois et six sino-cambodgiens de naissance, ont désormais leur propre destin dans un monde en perpétuelle mutation !

 

 

Ma grand-mère maternelle a eu six enfants au Cambodge. Issue d'une famille de commerçants aisés, elle est pieuse et bouddhiste, probablement végétarienne et a symbolisé dans mon enfance l'image de la liberté et de l'amour maternel grâce aux récits positives de ma mère sur sa propre mère ! Ne mangeant pas de bœuf pour une raison religieuse, ma grand-mère en achetait pour ma mère qui adorait cette viande bien grillée, considérant que sa foi est avant tout un choix personnel qu'elle n'impose pas à ses enfants !

 

Elle a connu mon grand-père à Phnom-Penh après son exil de la Chine pour le Cambodge pendant la guerre sino-japonaise et l'a soutenu jusqu'à la prospérité de son entreprise de textile !

 
 

 

Drapeau du Cambodge sous Protectorat français (1853-1953).

 

Mes parents sont nés au Cambodge à l'époque du Protectorat de la France sur le Royaume du Cambodge !

 

9 novembre 1953, Indépendance du Cambodge ! 

 

Drapeau du Royaume du Cambodge (1953-1970).

 

 

 

 

 

 

En 1970, une dictature militaire met en place un gouvernement pro-américain et anti-communiste au Cambodge.

 

La République khmère (1970-1975) remplace le Royaume du Cambodge.

 

 

 

En 1976 et jusqu'en 1979, les khmers rouges instaurent un régime politique autoritaire d'une extrême violence. D'abord soutenu soutenu par la République Populaire de Chine et le roi déchu Norodom Sihanouk, le régime de dictature anticapitaliste échappe à tout contrôle et laisse place à toutes les dérives de crimes contre l'humanité. Le Drapeau du Kampuchea Démocratique (1976-1979) serait d'inspiration soviétique.

 

 

Drapeau de la République Démocratique du Kampuchea (1979-1991) ! Après la victoire du Viet-Nam sur les Khmers rouges, instauration d'un gouvernement pro-vietnamien (régime communiste de la République Démocratique du Viet Nam d'Hô Chi Minh) au Cambodge devenu la République Démocratique du Kampuchea ! 

 

La Guerre du Viet-Nam appelée également la Deuxième Guerre d'Indochine  oppose le Nord et le Sud Viet-Nam de 1955 à 1975. Au Cambodge, de 1985 à 1993, Han Sen est le premier ministre. Il le sera encore de 1998 à aujourd'hui.

 

 

De 1991 à 1993, le Cambodge est sous l'administration de l'ONU en vue d'instaurer des élections et de rétablir la monarchie constitutionnelle !

 

Entre février 1992 et septembre 1993, 22.000 membres du personnel civil et militaire des Nations Unies ont été déployés au Cambodge après la signature en 1991 à Paris d’un accord de paix mettant fin à plus de 20 ans de guerre dans ce pays.

- Mes parents de l'Asie à l'Europe, du 20e au 21e siècle - 

 

Mes parents sont natifs du Royaume du Cambodge !

Dans les années 1940, le Protectorat français du Cambodge était le régime politique en vigueur au Cambodge depuis 1863, quand la France (alors le Second Empire) établit sa protection sur le Royaume, jusque-là vassal du Siam (Thaïlande). Le protectorat français intégré à l'Indochine française s'est terminé le 9 novembre 1953 par l'indépendance du pays, à la fin de la guerre d'Indochine.

 

Mes parents se sont mariés à Phnom-Penh en 1970 dans une période de l'histoire du pays compliquée et un monde marqué par la Guerre Froide, celle de la République khmère (1970-1975), régime anti-communiste, qui se situe dans l'histoire du Cambodge entre le royaume qui succéda au protectorat français et le Kampuchéa démocratique (1975-1979), régime anti-capitaliste. 

 

 

Inauguration dans les années 1970 par mon pére en Asie d'un commerce familial d'electromenagers de la marque National de Panasonic, la firme d'Osaka.

 
Jusqu'à la retraite, mon père aura exercé de nombreux métiers ! Du commerce des gemmes à "Tsou Soa" (littéralement montagne de saphirs à Pailin appelé aussi la montagne aux pierres précieuses au Cambodge) à la fabrique de vins médicinaux à Battambang et à Phom-Penh, en passant par la gestion d'un magasin d'aquariophilie. Il a aussi travaillé quelques mois à Tokyo au Japon. En France, il découvre le travail dans une usine automobiles Citroën en Normandie, a été associé dans un restaurant à Paris et finalement se tourne vers l'artisanat culinaire à Marne-la-Vallée !

 

Les accords de Paris en 1991 ouvrent la voie au rétablissement de la monarchie constitutionnelle au Cambodge en 1993. De cette année à 2004, Norodom Sihanouk redevient le Roi du Cambodge. Son fils, Norodom Sihamoni, francophile et professeur de danse classique à Paris de 1981 à 2000 le succède au trône le 29 octobre 2004.

 

Le drapeau de la France a été adopté pour la première fois le 15 février 1794. Le drapeau tricolore bleu blanc rouge est le drapeau de la France sans interruption depuis 1830. 

 

Le pays de la devise Liberté, Égalité, Fraternité nous a accueilli en 1976 et j'en suis devenu un de ses citoyens en 1991 ! De nombreux membres de ma famille sont désormais natifs de la République française et sont français ! 

- Antoine Lam® du Cambodge à la France du 20e au 21e siècle - 

 

Natif de Phnom-Penh, j'auai été par les circonstances politiques et historiques de mon pays natal, le Cambodge, un grand voyageur dès les premières années de ma vie !

 

9.943,52 km séparent Phnom-Penh de Paris en vol d'avion et 13.221,28 km séparent la capitale du Royaume du Cambodge à celle de la République française par route.

 

 

En 1976, la France, le pays des Droits de l'Homme nous a ouvert ses portes, celles de la Liberté, de l'Egalité, de la Fraternité, de la Laïcité, des Droits de l'Homme et des valeurs humanistes.

 

La France possède 11 millions de km² de ZEE (Zone économique exclusive), soit la plus vaste du monde derrière celle des Etats-Unis, ce qui assure la présence de la France sur tous les océans (8% des mers du globe) faisant d'elle la deuxième puissance maritime mondiale.

 

Notre Président de la République française est également coprince de la Principauté d'Andorre.

 

J'ai appris la langue de Molière, j'ai étudié dans les écoles de la République et je suis devenu un des citoyens de ce beau pays d'Europe !

 

J'ai servi sous les drapeaux tricolores dans l'Armée de terre française et ai été décoré de la Médaille de bronze de la Défense Nationale en 1994 !

 

Presque tous les membres de ma famille proche dont mon pére sont désormais de nationalité française en cette nouvelle décennie 2020 !

 

La France est l'un des six membres fondateurs de la Communauté Économique Européenne (C.E.E.) en 1957 avec le Traité de Rome, formalisant le début de la construction européenne !

 

Le 12 octobre 2012, l'Union européenne avec un drapeau symbolisant l'unité a reçu le Prix Nobel de la Paix !

 

L'Union européenne est composée désormais de 27 États membres avec 24 langues officielles ! 19 membres font partie de la zone euro.

 

 

 

J'ai eu la chance de vivre une partie de mon enfance  dans le quartier des Buttes-Chaumont à Paris, la ville lumière ! Par la suite, avec mes sœurs, nous avons pu créer une librairie-presse dans ce même quartier, rue des Alouettes entre la rue Fessart et la rue Botzaris de mon enfance, que nous avons nommé "ACE Presse" (pour Antoine, Céline et Estelle Presse).

" Si vous avez la chance d'avoir vécu jeune homme à Paris, où que vous alliez pour le reste de votre vie, cela ne vous quitte pas, car Paris est une fête." (Ernest Hemingway)

Depuis le 21 août 2020, je fais officiellement partie du réseau des Ambassadeurs Seine-et-Marne Vivre en Grand.

 

Attaché au territoire de la Brie (aves ses célébres fromages de Meaux, de Coulommiers et de Melun), j'ai grandi au Val Maubué (avec son château de Champs-sur-Marne), passé mon Bac à Noisiel (où a été inventé la première tablette de chocolat française, Menier), fait mon service militaire à Fontainebleau (qui abrite un château royal, le second plus grand château de France derrière celui de Versailles), j'ai investi au Val de Bussy (avec ses nombreux châteaux comme les châteaux de Ferrière, de Jossigny, de Guermantes, de Rentilly) et au Val d'Europe (où se situe le centre commercial international éponyme et le fameux Outlet mode et luxe à ciel ouvert de la Vallée Village à Serris, où est né à Chessy Babar de Jean de Brunhoff, où est né à Coupvray Louis Braille, inventeur de l'écriture tactile Le Braille), je suis passionné par Disneyland Paris, c'est donc naturellement que je soutiens ce beau projet de valorisation du plus grand département de l'Ile-de-France qui est elle-même la plus grande région économique de France.

 

De plus, trois villages de la Seine-et-Marne bénéficient de l'appellation Champagne (Saâcy-sur-Marne, Nanteuil-sur-Marne et Citry), symbole de la France, de son art de vivre, des festivités et du luxe dans le monde !

 

 

- Ma famille étendue dans le monde au XXIe siècle-

Ma famille étendue avec les extensions des uns et des autres constituent un réseau international impressionnant de membres de la famille que mon arrière-grand-père au 19e siècle dans la Chine des Empereurs n'aurait peut-être pas imaginé ! De la Chine à la France, en passant par le Canada, les États-Unis d'Amérique, la Corée du Sud, Taïwan, Hong-Kong, le Cambodge, le Vietnam, le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Luxembourg, j'ai une chance de rencontrer un ou une cousin(e), un ou une petit-cousin(e) ou autres membres plus ou moins éloignés de ma famille ou de ma belle famille ! Ils sont de nationalité française, chinoise, cambodgienne, coréenne, canadienne, britannique, ... mais ils sont aussi européens, asiatiques, américains, parisiens, normands, alsaciens, lorrains, bretons, cantonais, tawaïnais, hongkongais, pékinois, teochew, marnovalliens, Seine-et-Marnais et surtout citoyens de notre belle planète Terre !

 

Locuteur Teo-Chew (considéré comme le dialecte du commerce dans la Chine du sud) et français (la langue de la diplomatie), j'ai une probablité de pouvoir parler le teochew dans de nombreux lieux du monde, de Shantou à New-York, en passant par Paris, Singapour, Phnom-Penh, Jakarta, Marne-la-Vallée ou encore Bangkok, et le français dans de nombreux pays francophones sur les cinq continents !

 

Je suis citoyen français, citoyen européen et avec une telle famille internationale, naturellement citoyen du monde œuvrant pour notre environnement et la paix dans le monde !

 

Le monde est tout petit avec internet et les voyages mais tout est encore à explorer dans l'Univers ! 

 

Avec mon nom et ceux de mes proches gravés dans la micro-puce de la mission Mars 2020 de la NASA, je vis symboliquement l'exploration spatiale au 21ème siècle !

 

Après sept mois de voyage et "sept minutes de terreur", comme est surnommée la manœuvre périlleuse juste avant l'atterrissage sir la planète rouge, Perseverence, le robot de la Nasa, s'est bien posé sur Mars ce jeudi 18 février 2021 à 21h56 ! Perseverance, le robot de la Nasa, équipé notamment d'instruments français commence sa mission en 2021, embarquant avec lui les noms et prénoms de millions de terriens dont je fais partie, passionnés par l'exploration spatiale !

 

Rêver, c'est déjà aller au dela et cela me rappelle la tirade en 2017 de Buzz Adrin, le deuxième homme à marcher sur la Lune le 21 juillet 1969, à l'ancien président américain : "Vers l'infini et au-delà" (Infinity and beyond) ! Cette référence est la devise de Buzz l'éclair, le personnage astronaute du film d'animation Toy Story dont le nom s'inspire du prénom de Buzz Aldrin !

 

Nous avons eu la chance de voir  Buzz Aldrin avec son épouse au Grand Rex à Paris il y a quelques années  !

 

" Je suis noir et je n'aime pas le manioc." (Gaston Kelman)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
Antoine Lam ® est une marque déposée à L'INPI. - Antoine Lam ® 2021 - Tous droits réservés - Toute reproduction est interdite.

Email